La terre de Lumière
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] TDL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lúthien
Notre expert en coups de latte (Admin du fofo)
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: [BG] TDL   Mer 8 Juin - 19:15

Des origines perdues de Ceven Galad, la communauté Nandor


A l'ombre de l'Ered Luin, à proximité de la source du Legolin, s'installa un groupe de Nandor .
Quand précisément ? Personne ne peut le savoir et cela fut depuis oublié mais il est certain qu'il fut fondé suite à la mort de Denethor sur Amon Ereb, dernier Seigneur des Elfes Verts d'Ossiriand.

Ainsi à sa fondation, ce qui sera Ceven Galad ne ressemblait guère plus qu'à une petite, mais nombreuse, communauté installée dans une vallée au pied de l'Ered Luin, aisément défendable en cas d'attaque bien que les sbires de Morgoth ne se concentraient uniquement sur les plus puissants royaumes Elfes.

La vallée était verte, la végétation luxuriante et il faisait bon y vivre. Voici en partie pourquoi, un groupe de Nandor s'installa en ce site en des temps oubliés. Ce lieu avait séduit ces Elfes alors perdus depuis la disparition de leur seigneur. Ainsi, voilà ce que l'on sait des premières années de la Ceven Galad des origines dont le nom originel fut perdu.


De Ceven Galad jusqu'à la Guerre de la Colère


De la période allant de la création de cette communauté à la chute de Morgoth face aux armée de Valinor, peu de choses sont connues. Pendant des centaines d'années cette communauté vécut paisiblement loin des tourments et des conflits du Beleriand .
Ainsi eurent-ils vent des différents exploits des Elfes et des Hommes, tel le duel entre Fingolfin et Morgoth, l'exploit de Luthien et Beren ou encore les exploits désespérés des Noldors de Gondolin.
Ils s'appliquèrent alors à les retranscrire avec une minutie hors normes et avec un souci du détail inégalé.

C'est ainsi qu'une bibliothèque particulièrement riche fut constituée au fil du temps, une bibliothèque dont les ouvrages contaient les différents évènements de Beleriand.
Cependant une très grande partie des ouvrages furent perdus car la paisible communautée se vit un jour, au crépuscule du Premier Age, alors que tout espoir semblait perdu et la victoire de Morgoth assurée, attaquée par une faible troupe d'orcs qui furent finalement défaits.

Quelques années plus tard, alors que Morgoth avait étendu son domaine à presque tout le Beleriand, les Nandor eurent vent d'une prodigieuse rumeur. Celle de l'arrivée d'une formidable armée en provenance des rivages bénis apportant avec elle la fureur des Valar contre le Noir Ennemi.
Or, il advint que la Terre du Milieu subit, à la suite de la bataille titanesque qui s'en suivit, nombre de séquelles.

Il arriva alors que la Mer vint aux portes de la petite communauté et les Nandor alors se lamentèrent sur la disparition du Beleriand et se replièrent sur eux-mêmes durant de nombreux siècles, vivant dans le souvenir de leurs magnifiques jardins fleuris qu'ils cultivaient autrefois à proximité de la source du Legolin. Afin de perpétuer ce souvenir, il s'attachèrent ainsi à magnifier leur refuge amoindri et à y cultiver et faire prospérer la petite vallée ainsi que les forêts alentours.
Ainsi le refuge des Nandor se replia sur lui-meme et prospéra et s'embéllit par le travail patient et passionné des Elfes Verts de Denethor.


De la création de Ceven Galad, le refuge caché


Ne trouvant pas de refuge aux Havres et désirant plus que tout s'établir à proximité de la mer, ce petit groupe s'établit alors au sud Harlindon , au pied de l'Ered Luin, entre mer et montagne dans une vallée entourée par les montagnes et protégée des regards indiscrets. Une vallée, étrangement, qui ne semblait pas avoir changée depuis des temps immémoriaux.

Pendant 600 ans le petit refuge prospéra, à l'abri des Monts Bleus. Les Noldor creusèrent alors la montagne et agrandirent le refuge, tandis que les Sindar et quelques Elfes vert qui les avaient rejoints s'attachèrent à y faire prospérer et embellir la petite vallée. C'est pendant cette période que le refuge, connu seulement des grands seigneurs Elfes, atteignit son apogée. C'est aussi peu de temps après l'arrivée des Noldor (environ 200 ans après) que fut découverte une île bien singulière au large de Ceven Galad, ainsi que cette pierre en son centre vestige de la spendeur passée des Eldar. L'éclat de cette pierre rappelait, à certain d'entre les plus anciens Noldor habitant ce refuge, l'éclat des Silmarils eux-mêmes, qu'ils avaient pu voir dans les mains du héraut de Manwë peu après la défaite de Morgoth.
Cette pierre dégageait, à sa découverte , une telle lumière et une telle splendeur que les Elfes s'étant installés au refuge comprirent ainsi d'où provenait le pouvoir de cette vallée. L'île et la vallée étaient liées.

Ainsi ce refuge fut-il nommé Ceven Galad, ou Terre de Lumière, car nulle autre terre par le passé en Terre du Milieu ne fut autant baignée d'une si douce et chaude Lumière. Il fut alors décidé de préserver des regards cette île et, aux alentours des années 1900 du Second Age de la Terre du Milieu, commença un lent processus de fermeture de la vallée qui ne devait se terminer qu'aux alentours des années 2340 du Second Age lorsque les habitants de ces terres eurent achevé leur ouvrage en cachant adroitement les accès scellés de ces Terres, contrôlant ainsi drastiquement les venues en Ceven Galad et surveillant les terres alentours.


Des rapports de Ceven Galad avec les Seigneurs Elfes


Cependant conscients qu'ils ne pourraient se soustraire totalement aux affaires du monde, ils maintinrent alors leurs relations avec les ports des Havres et envoyèrent quelques émissaires à Vert-Bois-le-Grand, en Lothlórien ainsi qu'en Imladris.
Ces relations furent aux débuts du refuge assez intenses car il fallait le bâtir et les Noldor, bien qu'habiles de leurs mains, n'avaient pas toutes les connaissances requises notamment en ce qui concerne l'aménagement des voies d'accès cachées ainsi que pour aménager la vallée sans pour autant la dénaturer.

Peu après le début du processus de fermeture, les relations avec les contrées lointaines se firent plus rares, et les émissaires de Ceven Galad finirent par ne plus quitter leur refuge. Dès lors, seules furent accueillies les rares ambassades des Ports Gris en raison de l'allégeance que les Noldor du refuge contractèrent envers Gil-Galad, alors Haut Roi des Noldor, dans le but de protéger les secrets du refuge.

Ainsi la Lothlórien, Vert-Bois-le-Grand ainsi qu'Imladris n'en entendirent plus parler et seuls les Havres Gris continuèrent, en secret à informer le refuge caché des évènements du monde extérieur, tels la chute de Numenor ou la fondation des royaumes de Numenor en Exil.
Pendant près de 1100 années Ceven Galad ne resta alors pour les royaumes Elfes hormis les Ports Gris qu'une simple rumeur, et pour certains même qu'une légende, approximativement située au Harlindon, qui ne devait refaire surface qu'avec le départ en guerre de Gil-Galad.

En effet, le serment d'allégeance qui les liait alors, enjoignait les habitants du refuge à répondre à l'appel au combat lancé par Gil-Galad afin que tous les Elfes combattent sous sa bannière dans la guerre contre Sauron. Ainsi se vida presque totalement Ceven Galad et son contingent, fort d'environ 500 Elfes pour la plupart Noldor, combattit dans les rangs de la glorieuse armée de la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes.

_________________
.Plastoc sur nwn
attention aux coups de lattes


Dernière édition par le Mer 8 Juin - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lúthien
Notre expert en coups de latte (Admin du fofo)
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: [BG] TDL   Mer 8 Juin - 19:15

Du déclin et de l'abandon de Ceven Galad


Il advint donc, pendant la guerre qui clôtura le Second Age de ce monde, que le contingent de Ceven Galad fut au 9/10eme décimé lors du long et horrible siège de Barad-Dur et que peu d'entre les Noldor qui quittèrent le refuge revinrent indemnes de cette grande bataille. Ainsi Ceven Galad se vida progressivement et totalement, et, en presque 2 décennies l'ancien refuge des Noldor ne fut plus que l'ombre de ce qu'il était, farouchement gardé par les entrées scellées et secrètes car tous ses habitants partirent pour les Blancs rivages de l'Ouest, à bord des Nefs de Cirdan.

Le refuge devint au fil du temps un lieu sauvage, un refuge pour les animaux et notamment pour toutes sortes d'oiseaux. Ceven Galad ne devint plus qu'une simple légende parmi d'autres au sein des Eldar, toutes les personnes connaissant l'exacte position du refuge ainsi que les moyens d'y entrer avaient disparu durant la guerre de la Dernière Alliance ou partirent pour les rivages d'Aman.
Ainsi Ceven Galad devint pour de nombreux siècles un lieu inviolé et oublié par tous les Eldar.


De la découverte de Ceven Galad


Jusqu'au début des années 1700 du 3A, où Dame Amor et Sire Finaël s’étaient trouvés et avaient lié leur destin. Décidés à fonder une famille, ils cherchèrent un endroit où s’établir dans les alentours des Havres. Ils partirent donc de Mithlond en longeant la côte en direction du Sud, dans le Harlindon. Ils finirent par atteindre un jour l’endroit appelé aujourd’hui Lad en Nen, soit en langage commun la Vallée de l’Eau. Cet endroit merveilleux permet de contempler d’immenses cascades qui tombent vers la vallée dans un grondement permanent et assourdissant. En montant vers les hauteurs, on peut jouir d’un magnifique panorama. C’est près d’un de ces endroits, que fut découverte une entrée secrète qui mène vers Ceven Galad. Il est probable que le couple séjourna quelques temps sur ces hauteurs.

Un jour, alors qu’ils combattaient pour s’entraîner, comme ils aimaient à le faire, ils parvinrent, rivalisant d’adresse et de fougue au pied d’une cascade. De l’eau presque jusqu’aux genoux, ils n’en poursuivirent pas moins leur lutte amicale. Trempés, ruisselants d’eau, riant tout en parant et attaquant tour à tour, ils s’approchèrent du centre du bassin. Ils se tenaient presque sous le jet puissant de la cascade. Lors d’une attaque particulièrement vive et surprenante de Dame Amor, Finaël trébucha sur une pierre glissante et tomba à la renverse. Il croyait être stoppé dans sa chute par la paroi contre son dos, mais il disparut totalement aux yeux de sa compagne qui resta un instant sans voix, se demandant bien quelle étrange magie avait bien pu faire disparaitre ainsi son compagnon.

Elle s’approcha prudemment du rideau d’eau, criant le nom de celui qui venait de disparaitre. Mais le bruit était bien trop puissant pour entendre une éventuelle réponse. Aussi, après une courte hésitation, elle s’engagea, non sans appréhension, sous le rideau liquide qui déferlait avec force. Elle vacilla sous le déluge et crut un moment qu’elle allait perdre conscience sous le fracas et la puissance de l’eau mais elle traversa vite la muraille aquatique et déboucha dans une caverne. A ses pieds, se tenait Finaël, aussi étonné qu’elle, qui regardait stupéfait aussi et trempé de la tête aux pieds autour de lui. Quand leurs regards se croisèrent, ils éclatèrent de rire devant leur mésaventure. Pour ce jour-là, le combat était fini. ils rengainèrent leurs armes, ressortirent pour aller se sécher au soleil.

Le lendemain, après avoir rangé leurs affaires dans des sacs soigneusement fermés pour conserver une certaine étanchéité, ils décidèrent d’explorer plus avant cette caverne cachée. En fait, ils réalisèrent que c’était un passage qui conduisait vers l’intérieur de la montagne. Ils suivirent ce boyau obscur et finirent par découvrir Ceven Galad. Finaël semblait particulièrement ému quand il raconta comment, pour la première fois, il apparut en haut de la falaise, dominant la Forêt d’Or de Ceven Galad, son regard se perdant dans l’infini de l’horizon qui semblait toucher l’océan qui bordait cette terre majestueuse et mystérieusement lumineuse.

Annexe

Pour aider à la compréhension , voici divers liens renvoyant à des articles sur les lieux, personnages et races citées.

Ered Luin

Legolin

Amon-Ereb

Ossiriand

Elfes

Morgoth

Valinor

Fingolfin

Noldor

Lúthien Tinúviel

Beren Erchamion

Gondolin

Orques

Havres

Cirdan

Silmarils

Manwë Sulímo

Imladris

Vert-Bois-le-Grand

Lothlorien

Gil-galad

Numenor

Sauron

Barad-Dûr

Tous les Liens renvoient aux articles du site www.Tolkiendil.com

_________________
.Plastoc sur nwn
attention aux coups de lattes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BG] TDL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceven Galad :: Ceven Galad - Roleplay :: [NWN-CTM] Ceven Galad en l'an 1750 du 3ème Age...-
Sauter vers: