La terre de Lumière
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Finaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Finaël
Il a vu la Lumière ...
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 08/10/2004

Personnage
Classe: Guerrier
Race: Elfe

MessageSujet: [BG] Finaël   Lun 19 Déc - 21:18

L’histoire de Finaël selon Lenwë, Maître des Chants et Bibliothécaire de Ceven Galad.
(Rédigée en l’an 1763 du 3A)

En cette année 1763 de ce Troisième Age, je prends la décision d’écrire l’histoire du Seigneur Finaël. Plusieurs raisons me poussent à prendre cette initiative. Tout d’abord parce que la nature de cet Elfe secret qui ne se livre guère aisément, préférant de loin le silence profond de la pensée ne facilite guère la connaissance de ce qu’il est et de ce qu’il fit. Mais, après tout, s’il ne s’agissait que de lui, ce récit n’aurait peut-être que peu d’intérêt.
La seconde raison qui est de loin la plus impérieuse, c’est qu’à travers lui, tout un pan de notre histoire apparaît, ainsi que la source d’un Pouvoir Ancien qui, en ces sombres années, peut et aura sans doute un rôle à jouer pour combattre et peut-être anéantir à jamais l’Ennemi.

Je vous demande d’être indulgent en lisant ces lignes, car bien des choses sont restées encore dans l’ombre et parfois, je ne puis me risquer qu’à émettre des conjectures et suppositions. Bien qu’étant l’ami du Seigneur Finaël, je suis loin de tout connaître à son sujet et il est des aspects de son histoire qui me resteront à jamais inaccessibles car des secrets me sont inconnus et n’ont pas à être portés à ma connaissance.

Finaël naquit donc probablement quelques siècles avant la grande bataille qui clôtura le second âge, la Bataille de la Dernière Alliance. Il y participa sans aucun doute aux côtés de son père Galathel qui trouva la mort sur le champ de bataille. Il semblerait, car ici je ne fais que supposer à partir de fragments d’informations, que Galathel lui confia juste avant de mourir Hyandacalë, l’Epée de Lumière appelée aussi parfois l’Epée du Gardien. Il n’eut vraisemblablement que le temps de dire à son fils que son destin l’attendait sur les rivages de l’Ouest. Le Seigneur Galathel, un des Grands Elfes qui combattaient aux côtés de Gil-Galad, devait en savoir long à propos de cette lame qui venait d’au-delà des mers et du destin qui attendait son fils. Galathel n’était pas le porteur de Hyandacalë mais celui qui en avait la garde, celui à qui elle avait été confiée pendant l’Oubli. Selon une vieille légende, l’Epée de Lumière ne devait pas se transmettre de père en fils comme beaucoup l’ont cru, mais de Gardien en Gardien. Il apparaît dès lors évident que Galathel avait reconnu en son fils, pas seulement son descendant mais surtout celui qui était appelé à faire renaître la lignée des Gardiens.

Quel signe indubitable avait permis au Seigneur Galathel de reconnaître en Finaël celui qui devait brandir Hyandacalë, je l’ignore. La seule chose que je puis me permettre d’évoquer à ce propos, est cet antique chant entendu une fois qui racontait qu’un elfe naîtrait de la mer et qu’il en porterait la marque dans sa chevelure qui serait blanche comme l’écume des vagues. Or il advint que Dame Himrel choisit d’appeler son fils Finaël, ce qui signifie en langue commune, chevelure d’écume. On disait qu’enfant, il passait de longues heures à jouer dans la mer et que fatigué, il s’endormait sur le sable, sa chevelure se mêlant à l’écume des vagues qui venait murmurer à l’oreille de l’enfant d’immémoriaux secrets. Certains disaient en riant, en manière de gentille moquerie, que cet elfe n’était pas de Galathel et d’Himrel mais né de la mer. Et sans le savoir, il faisait advenir ce que disait la légende.

Ce temps fut heureux, le temps béni de l’enfance. Mais Finaël grandit, vit son père mourir et sa mère partir vers les Terres Immortelles, le regard plein de chagrin. Himrel voulait rester aux côtés de son fils, mais Finaël avait deviné en son cœur que plus rien ne la retenait sur la Terre du Milieu et qu’elle n’aspirait qu’à revoir les Rivages Blancs. Il finit donc par la convaincre d’écouter son cœur et d’accomplir le Grand Voyage par delà la mer.

A partir ce jour nul ne sait ce qu’il advint de Finaël. Sans doute marcha-t-il vers l’Ouest comme le lui avait recommandé son père. Elfe solitaire pendant près de 1500 ans, parcourant les chemins, ombre parmi les ombres, personne ne sait où ses pas le conduisirent. Ce dont je suis sûr cependant, c’est qu’il apprit, au cours de ces siècles de solitude, le prix et le goût du silence. Ces années façonnèrent son regard si particulier, ce regard gris-vert qui semble passer au travers de vous quand il pose ses yeux sur vous, comme s’il scrutait un indéfinissable horizon.

Ce n’est que vers les années 1 500 de notre Age qu’il apparut aux abords des Havres Gris, abandonnant progressivement sa vie solitaire pour rejoindre peu à peu ceux de sa race. Il se présenta comme un elfe solitaire, un voyageur et jamais il ne fit allusion à ses origines et répondait de manière évasive quand on abordait ce sujet. Le charisme qui se dégage de lui est singulier. Il ne s'impose ni par la voix ou le geste mais par ce qui rayonne en lui. La seule autorité venant de lui qu'il considère comme fondée est celle librement reconnue par l'autre. Il ne revendique aucune forme de commandement, son statut n'étant que le reflet de son être.

Ainsi commença l’histoire connue de ce Seigneur elfe qui est aussi mon ami.

(à suivre…)

_________________
Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb.
Au coeur de Ceven galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BG] Finaël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceven Galad :: Ceven Galad - Roleplay :: [NWN-CTM] Ceven Galad en l'an 1750 du 3ème Age...-
Sauter vers: