La terre de Lumière
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Megil en Elerinnaë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Finaël
Il a vu la Lumière ...
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 08/10/2004

Personnage
Classe: Guerrier
Race: Elfe

MessageSujet: Megil en Elerinnaë   Mer 2 Fév - 3:34

Après plusieurs jours de navigation, l'Elfe parvint enfin au terme de son voyage. Avant que la chaloupe ne touche le rivage, il sauta par dessus bord évitant au marin d'échouer l'embarcation. Ce dernier, d'un habile coup de rame, vit pivoter la barque et rejoignit rapidement le navire qui peu de temps après, toutes voiles dehors, cinglait vers la haute mer.
Finaël resta ainsi, de l'eau jusqu'aux genoux, regardant s'éloigner la voile blanche. Bien après que le navire ne fut devenu qu'un imperceptible point sur l'horizon, il se tenait toujours au même endroit, fasciné par les reflets de l'océan qui jouait avec le soleil. Avec le crépuscule naissant, il se décida enfin à se mettre en route de cette longue foulée rapide qu'il affectionnait quand il se déplaçait seul. Il ralentit l'allure quand il gravit les pentes escarpées de la vallée et le long escalier qui menait presqu'au sommet. Arrivé sur les hauteurs, il s'engagea furtivement dans le passage qui conduisait à Ceven Galad.

Quand il déboucha enfin sur la saillie rocheuse qui dominait la Terre de Lumière, il marqua une longue pause, admirant la forêt qui sétendait sous ses pieds. Puis lentement, il descendit les marches et s'avança vers le pont qui enjambait la mer. La nuit était déjà bien avancée.

Alors, il fit glisser hors du fourreau Megil en Elerinnaë qui luisait dans la pénombre et, d'un mouvement fluide, la brandit vers le firmament comme un cri silencieux, comme un défi aux inconcevables trames du destin. Puis il abaissa le bras, il posa la pointe de la lame sur le sol, devant lui. Il mit un genou à terre, et, appuyant son front contre le pommeau de l'épée, il chanta sous les étoiles.

Il était seul. Il était le Gardien. Et la mer écoutait ses paroles que le vent emportait au loin.

_________________
Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb.
Au coeur de Ceven galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finaël
Il a vu la Lumière ...
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 08/10/2004

Personnage
Classe: Guerrier
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Megil en Elerinnaë   Ven 25 Fév - 11:55

Il se sentait prêt, en lui tout était apaisé, seul le mumure des vagues chantait. Sans hâte, il se mit en route, tenant l'épée à la main, la pointe effleurant le sol. Il traversa ainsi la caverne et atteingnit Taur Ereb. Il franchit le pont et se dirigea vers la fontaine d'Elbereth. Après un bref arrêt, il s'approcha de la statue et disparut dans les profondeurs de la montagne. Il marcha dans la pénombre avec pour seule lumière celle qu'il portait en lui et celle de Megil en Elerinnaë. Il déboucha enfin dans la crique où régnait une brume perpétuelle. Nul besoin de chercher à s'orienter, il y avait une force ici qui le guidait. Il rejoignit le rivage et monta dans l'embarcation. Quelques instants plus tard, le fond de la barque caressait le sable de la plage qui bordait l'Ile Oubliée. Il descendit et fit quelques pas vers le Coeur de Lumière. Il s'immobilisa, ressentant l'énergie et s'harmonisant avec elle, il savait que le contrecoup qu'il avait subi jusqu'à présent en venant en ces lieux ne serait qu'un souvenir désagréable. Il parcourut le court espace qui le séparait encore du cercle lumineux. La force s'intensifia et l'épée qu'il tenait brillait intensément comme si elle absorbait la lumière. Il se tint immobile un long moment, tout prêt du joyau étincellant.

Puis, il fit pivoter la lame et, tout en posant un genou à terre, la ficha en terre. L'arme vibra quelques instants devant lui. Elle resterait désormais là, immobile dans la lumière, attendant la seule main qui pourrait s'approcher du Coeur pour la retirer de la Terre Sacrée. Peut-être demeurerait-elle ainsi à jamais droite et lumineuse jusqu'à la fin des âges.

Sans y penser, il prit la fleur d'aurélie qu'il portait dans un repli de son vêtement, il l'avait emmenée avec lui jusqu'ici. Etrangement, la fleur n'avait pas flétrie et s'était conservée intacte. Il la déposa au pied de Megil en Elerinnaë, hommage humble et solitaire. Il se releva et recula un peu. L'épée flamboyait et l'on pouvait discerner aisément la fine gravure elfique, inscrite sur la lame près de la garde, qui scintillait : Nan chatol ar i el. Après un dernier regard, il se détourna et rejoignit la plage. Il s'avança dans la mer et s'arrêta quand l'eau lui arriva à mi-cuisse. Levant la tête vers les étoiles qui naissaient dans la nuit, celui qui parfois était appelé Olosta, chanta dans la brume du crépuscule. Et tandis que son chant s'élevait, l'anneau à son doigt luisait et un plant d'Aurélie fleurissait au pied d'une épée.

_________________
Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb.
Au coeur de Ceven galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Megil en Elerinnaë
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceven Galad :: Ceven Galad - Roleplay :: [NWN-CTM] Ceven Galad en l'an 1750 du 3ème Age...-
Sauter vers: