La terre de Lumière
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un anneau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elvawen
L'amie des Etoiles...
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Un anneau...   Jeu 31 Mar - 22:54

Le navire les menait vers les Terres de lumière.

Poussé par des vents favorables, il semblait voler plus qu'il ne voguait et parfois même quelques oiseaux à la blancheur immaculée venaient danser autour des voiles, poussant quelques cris comme s’ils leur souhaitaient la bienvenue.

Elvawen posa pied à terre et courut en compagnie de son ami, toute impatiente qu’elle était de fouler à nouveau le sol sacré qui s’offrait à elle.
Lorsqu’ils s’engagèrent enfin dans le passage rocheux qui menait à Cevin Galad, Elvawen sentit un sentiment de paix et de joie l’envahir, comme si le temps avait suspendu son cours, n’attendant que sa venue pour reprendre sa course à nouveau.

Comme à chaque fois qu’elle venait en ces lieux, elle sentait une puissance émaner de la terre.
A peine une légère vibration qui parcourait son corps et qui l’émouvait un peu plus chaque fois , faisant se reserrer le lien particulier qu’elle entretenait avec cette terre.

Elle allait s’avancer vers la mer, lorsque Finaël l’entraîna vers un passage qu’elle avait à peine entraperçu lors de ses précédentes venues.
Il salua les gardes qui s’inclinèrent devant lui et s’entretint avec eux un moment, puis il s’adressa à Elvawen, lui intimant de le suivre dans le sanctuaire….

Elle se glissa entre les gardes et avança lentement à la suite du Gardien, contemplant l’écrin de verdure au milieu de la roche qui semblait à la fois être baigné de lumière et d’ombre.
D’un pas hésitant, elle approcha du lieu sacré et franchit le cours d’eau pour rejoindre Finaël qui s’était approché de l’autel sans mot dire, car en ces lieux, le silence s’imposait comme une évidence. Seuls le murmure du vent, le bruissement des feuilles et le clapotis de l’eau parvenaient à leurs oreilles et plus encore, à leurs cœurs.

Elvawen posa un genou à terre et ferma les yeux comme pour mieux se mêler à la terre, laissant cette imperceptible entité vivante sonder son cœur et son âme. Puis elle se redressa lentement et reçu des mains du Gardien l’anneau qui ferait d’elle une protectrice de Cevin Galad. Bien qu’elle savait depuis longtemps qu’elle appartenait à ces terres, l’anneau symbolisait le serment silencieux qu’elle avait fait et qui prenait à cet instant toute sa dimension.

Elle garda un moment la main fermée, les doigts repliés sur l’anneau qui vibrait à son contact.
Une main et un anneau, tous deux porteurs de lumière et qui se rejoignaient enfin sous le regard imperturbable du Gardien.

Lorsqu’elle glissa enfin l’anneau à son doigt, elle nota l’inscription finement ciselée à l’intérieur de celui-ci et murmura :
« Nan Chatol ar i el »
Un instant, elle cru que ses jambes allaient fléchir sous l’intensité des sensations qui la traversaient, mais sa volonté la laissa droite et fière comme jamais auparavant.
Puis elle leva un regard vers son ami et lui sourit, le remerciant ainsi de lui avoir accordé sa confiance.

Vint enfin le temps de s’en retourner et de quitter le sanctuaire.
Ensembles ils marchèrent vers la mer et après quelques paroles échangées, ils prirent congés l’un de l’autre.
La mer appelait à elle le Gardien et une forêt baignée de lumière attendait la Dame des Etoiles….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvawen
L'amie des Etoiles...
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Un anneau...   Lun 4 Avr - 2:30

Une décision avait été prise, sans doute guidée par la colère , mais Elvawen s'y conformerait malgré la peine qu'elle éprouvait.

Estel avait tenu des propos tels qu'ils ne pouvaient être oubliés malgré les regrets qu'il avait exprimé par la suite.

Elle revoyait encore l'anneau à son doigt, porteur d'une faible et douce lumière,symbole d'une dévotion aux Terres de Lumière. Ce même anneau qu'elle portait fièrement et qui semblait lui apporter tant de paix.

Elle se souvenait l'avoir ôté délicatement, mesurant pleinement la signification de ce geste qui aurait pu paraître anodin aux yeux de certains. Elle l'avait laissé glisser sur le sol, comme s'il lui pesait de le conserver, comme si la lumière la brulait...

Elle savait qu'il aurait pu en être autrement, mais quel choix pouvait-elle faire ? Quel choix se devait-elle de faire ?
Elle ignorait si ce geste apaiserait son coeur, si le vide qu'elle ressentait se comblerait un jour. Mais elle avait fait le choix de détourner son chemin de celui des Gardiens, lui préférant désormais une existence solitaire et loin des tourments.

La lumière qu'elle portait irait éclairer d'autres vies et d'autres chemins, même si une partie de cette lumière vivrait toujours sur Cevin Galad.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finaël
Il a vu la Lumière ...
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 08/10/2004

Personnage
Classe: Guerrier
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Un anneau...   Mar 5 Avr - 19:31

Finaël arrivait de Mithlond où il venait de rencontrer son frère Faelron. Evidemment, il avait été question d'Estel et des troubles qui avaient suivi cet incident. Faelron avait demandé à Finaël de faire en sorte qu'Estel évite Mithlond pendant un certain temps, afin d'apaiser les rumeurs, lui promettant de passer dès que possible sur Ceven Galad.

Estel semblait avoir retrouvé ses esprits et vouloir rétablir une situation bien délicate. En bien peu de temps, il avait affronté la souffrance et les tourments de l'âme et l'usage d'un pouvoir avec les conséquences qu'il impliquait. En vérité, cela faisait beaucoup pour un être si jeune.

Finaël s'était contraint à s'en tenir à la voix des Gardiens, en aucun il n'avait voulu menacer l'équilibre et les lois qui régissaient Ceven Galad. Aujourd'hui il en assumait les conséquences, il assumait la voix de son fils qui avait emprunté celle du Gardien pour exercer une volonté soumise à des motivations personnelles. Cependant il s'était refusé à reprendre l'anneau qui avait été offert, en cela il montrait dans la mesure de ce qui était permis, son désaccord. Et pourtant...cet anneau, dans sa main à présent, semblait terne. Il ferma les yeux un instant. Il revoyait l'endroit, l'anneau qui tombait et ce bruit insignifiant sur le plancher...mais en lui avait résonné mille fracas, comme la mer quand se déchainent ses flots sous un ciel brisé par les éclairs aveuglants et le vacarme étourdissant du tonnerre...puis le silence s'était fait...étrange...et des larmes de lumière avait coulé d'un visage qu'il ne voyait pas. Cela semblait avoir durer une éternité...alors qu'en vérité, cela n'avait pris que l'espace d'un souffle...Il s'était relevé, l'anneau dans la main...sans savoir...sans comprendre.

Maintenant, il pressentait ce qui était advenu. Mais il ignorait si ce qui avait été défait pouvait être à nouveau rétabli. Et s'il savait où devaient le conduire ses pas, il restait incertain quant à ce qui était possible.

_________________
Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb.
Au coeur de Ceven galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvawen
L'amie des Etoiles...
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Un anneau...   Mar 5 Avr - 22:14

Elvawen espérait prendre un peu de repos dans les collines en compagnie de son ami Faëndir. Les derniers jours avaient été éprouvant pour elle, car elle avait du faire montre de courage et de volonté pour résister aux larmes qui sans cesse montaient en elle.
Jamais elle n’aurait cru avoir à mener tel combat, sans arme ni armure, juste la lumière s’opposant à l’ombre qui menaçait de l’emporter.

Estel était revenu vers elle, cherchant par quelques mots à lui arracher un pardon qu’elle lui accorda, ne souhaitant aucunement le voir porter le passé comme un fardeau bien trop lourd pour de si jeunes épaules.
Puis il lui avait tendu une main, au creux de laquelle luisait un anneau, espérant sans doute par ce geste renouer le lien qui avait été brisé.

Elvawen avait longuement regardé l’anneau, laissant son esprit s’envoler vers des Terres baignées de Lumière et l’espace d’un instant, elle avait de nouveau senti cette douce lumière la bercer.
Ses songes la ramenèrent en des temps lointains où une autre main s’était tendue vers elle, cette même main qui lui avait offert l’anneau et qui l’avait guidé vers la lumière.
Elle s’apprêtait à prendre cette main et à renouer avec ce qui avait été et qu’elle pensait perdu, mais l’espace d’un instant, elle avait ouvert les yeux et la nuit , aussi sombre fut elle, lui laissa entrevoir le visage de celui qui se tenait à présent devant elle.
Et la tempête s’était levée, balayant les songes et la lumière, emportant violemment le passé et le noyant dans de profonds abysses.
Tel un papillon qui se serait trop approché d’une lumière éclatante, elle avait senti une brûlure, une déchirure en elle qui la forçait à reculer et à se soustraire à cet éclat et à plonger elle aussi dans les ténèbres.

Elle se sentait faible, brisée et vide, gisant seule dans l’obscurité qui l’enveloppait à chaque instant un peu plus. Elle ne gardait que peu d’espoir de revoir la lumière et chacune des larmes versées rendaient son cœur plus noir encore…
Puis vint un chant porté par le vent.
Faible au début, il allait s’intensifiant et les sombres larmes qui inondaient le visage d’Elvawen retrouvaient, au rythme des sons portés par le vent, un peu de leur éclat d’antan…

_________________


Dernière édition par le Lun 11 Avr - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finaël
Il a vu la Lumière ...
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 08/10/2004

Personnage
Classe: Guerrier
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Un anneau...   Jeu 7 Avr - 2:26

Dame Clara et Messire Drenark étaient arrivés sur Ceven Galad. Ils semblaient s'y plaire et seraient en sécurité en attendant l'heureux événement.

Après qu'ils eurent déposé leurs sacs de voyage dans leurs appartements, Douleya les emmena vers sa demeure.

Finaël rejoignit alors la Forêt Solitaire. Il éprouvait le besoin de marcher seul au milieu des grands arbres. Alors qu'il errait, suivant les sentes odorantes, le Grand Cerf vint vers lui, poussant son bras du museau, comme à son habitude. C'était sa façon de quémander quelque friandise. L'elfe sortit une pomme de son sac, qu'il rompit en deux morceaux égaux dont un qu'il donna à l'animal qui l'accepta sans se faire prier. Pendant qu'il grinotait l'autre part, il caressa, sur le front, la douce toison de l'animal qui frémit de plaisir. Il aimait ces bonheurs simples où le silence laissait chanter l'harmonie des lieux, la magie d'une paix profonde. Pour un moment, il oubliait les tracas, les tensions. Puis l'animal s'éloigna, retournant à occupations.
Il se souvint alors pourquoi il était venu ici. Il ne fallait pas ajourner plus longtemps ce qui devait être tenté. Il se mit en marche vers la fontaine, la contourna et s'approcha de la statue qu'il resta à contempler un instant. Puis il disparut dans les profondeurs pour ressurgir à la lumière. Sans hâte, il rejoignit les barques sur le rivage, monta dans l'une d'elles et atteignit l'île quelques instants plus tard. Il se dirigea ensuite vers la lumière. Arrivé à proximité, il s'arrêta et attendit. Sans même y réfléchir, il avait pris l'anneau dans sa main. Alors il revit, comme dans un songe éveillé, les larmes de lumière. Il tendit sa main ouverte et les larmes s'y déposèrent comme des perles de rosée qui coulèrent au creux de sa paume vers l'anneau. Le songe s'évanouit et quand il baissa le regard vers sa paume, l'anneau qui était terne luisait à nouveau comme au premier jour.
La nuit était déjà là, le temps avait coulé sans bruit. Il avait chanté quand le crépuscule naquit. Il lui fallait à présent s'en retourner. Il marcherait le long du rivage, solitaire, bercé par des rêves étranges. Il resterait là où se meurent les vagues, ourlées d'écume.

_________________
Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb.
Au coeur de Ceven galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finaël
Il a vu la Lumière ...
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 08/10/2004

Personnage
Classe: Guerrier
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Un anneau...   Ven 8 Avr - 1:52

Les jours s'écoulaient calmes et paisibles. Les aubes d'argent dans la Forêt Solitaire, les crépuscules de feu sur l'océan étaient une joie chaque fois renouvelée, chassant la mélancolie et la tristesse. Quelque chose, quelque part s'était éteint, comme un souvenir qui s'efface, un chant qui s'achève. Juste une trace dans le sable que la vague de l'oubli emporte...murmure d'écume. Il ne restait rien, juste ce regard qui veille, habillé de lumière.

_________________
Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb.
Au coeur de Ceven galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finaël
Il a vu la Lumière ...
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 08/10/2004

Personnage
Classe: Guerrier
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Un anneau...   Mar 12 Avr - 4:31

Les propos de Faëndir résonnaient encore dans sa mémoire mais contrairement à son habitude, il n'errait pas le long du rivage mais avait rejoint la crypte dans les profondeurs de la terre. Peu connaissait cet endroit et il était difficile de l'atteindre.
En ce lieu, le silence régnait en maître aboslu. L'elfe sentait qu'il se détachait peu à peu du monde qui l'entourait. Tout semblait si vain. Il contemplait les tombes muettes qui gardaient le secret des temps oubliés. N'aurait-il pas du laisser ces trésors dormir dans l'éternité de leur solitude ? Le silence et l'oubli n'auraient-ils pas fait de meilleurs Gardiens que lui ? Et il sut pourquoi il était venu ici. La mer chantait comme elle ne l'avait jamais fait encore auparavant. Ou peut-être est-ce lui qui l'entendait différement. Elle lui parlait d'une autre Lumière, celle des origines et le conviait à un voyage sans retour.
Il marchait, indécis, entre les statues vénérables qui paraissaient respecter son silence mais qui secretement l'interrogeaient dans leur farouche immobilité : qui es-tu ?
Il baissa la tête. Alors, dans la nuit obscure, là où s'étaient endormis dans un rêve sans fin les guerriers d'autrefois, il chanta et l'ombre se souvint de la lumière.

_________________
Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb.
Au coeur de Ceven galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un anneau...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un anneau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le site de l'anneau unique v2
» L'Anneau de Barahir
» Le Porteur de l'anneau favori
» Le devenir des orcs après la destruction de l'Anneau.
» Bilan N°1 de l'anneau unique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceven Galad :: Ceven Galad - Roleplay :: [NWN-CTM] Ceven Galad en l'an 1750 du 3ème Age...-
Sauter vers: